incubateur-smu-tunis

12 start-up dans le nouvel incubateur de la SMU

12 jeunes entreprises agissant dans les secteurs des biens et des services dans le digital ont été admises au sein du nouvel incubateur de start-up, « SMU Incubator », qui vient de voir le jour à l’initiative de la South Mediterranean University (SMU : MSB/MedTech) à Tunis.

Ces start-up, dont certaines sont déjà opérationnelles et d’autres en cours de montage, sont à la recherche d’encadrement et de conseils en tous genres afin d’être soutenues dans leur recherche de croissance.

Cette  première cohorte d’entrepreneurs est composée d‘étudiants ou de diplômés de la SMU, soit dans la branche des  Affaires (à travers la MSB) ou avec l’école d’ingénieurs (MedTech). Néanmoins, les prochains appels à candidatures lancés par le « SMU Incubator » seront ouverts à tout entrepreneur externe à la communauté SMU.

A ce titre, les start-up bénéficieront d’un accompagnement régulier pendant une période de 3 mois par le biais de différents mentors issus du monde des affaires mais aussi par des coachs, des Alumni (anciens étudiants) ainsi que par des enseignants de la SMU pour leur permettre d’aller de l’avant et trouver des solutions aux principales contraintes qu’elles rencontrent.

« Notre objectif, à travers le lancement de cet incubateur, est d’incarner un esprit entrepreneurial à tous nos diplômés car, comme le soulignait notre slogan dès le départ, nous ne formons pas des demandeurs d’emplois mais des créateurs d’emplois », a déclaré M. Mahmoud Triki, Président-Fondateur de la SMU, à l’occasion de la cérémonie d’inauguration qui a vu la présence de plusieurs représentants des secteurs économique, bancaire, touristique, de fonds d’investissement, etc.

Parmi les projets ayant intégré le « SMU Incubator », les start-up suivantes : « Wock’t » tout d’abord qui s’est spécialisée dans la production d’objets et d’accessoires artisanaux à base de cuir et de bois, « Barbacha » qui commercialise de l’habillement de seconde main sur internet dans une démarche de shopping responsable, « My-Oya » qui a entamé son activité par la commercialisation de sa propre ligne de maillots de bain stylisés sur une market-place et qui compte élargir son activité aux sous-vêtements et autres produits vestimentaires, « I-Fix » qui assure la réparation de tout matériel électronique à travers un réseau spécialisé qui se charge ensuite de le relivrer à son propriétaire, « Eat & Fit » qui est un programme de repas diététique sur mesure, ainsi que des projets en rapport avec le tourisme (tourisme médical avec un plate-forme dénommée bookmymedtour ou encore un projet de Glamping -ou camping de luxe- eco-friendly) et autres en rapport avec le recyclage environnemental.

La presse en parle: RéalitésEntreprisesTunivisionsEspace ManagerTHD TunisieTuitec

 

election-cjd-tunisie

Election du nouveau bureau exécutif du Centre des Jeunes Dirigeants

Le nouveau bureau exécutif du Centre des Jeunes Dirigeants (CJD) pour le mandat 2020-2022 a été élu vendredi 2 octobre 2020.

Le nouveau bureau sera présidé par Mouna Chaieb, responsable de la formation au sein du bureau sortant et Directrice Générale de Tomm Consulting.

Mouna Chaieb, nouvelle présidente du CJD.

Mouna-cjd

Le nouveau Bureau Exécutif National du CJD élu pour le mandat 2020 – 2022 se compose donc ainsi :

Mouna CHAIEB

Imed KAROUI

Mehdi FRIKHA

Mounir HBAIEB

Amin SELLAMI

Ines ACHOUR

Amine CHOUAIEB

Razi MILIANI

Wassima SABER

Farouk ZOUHIR

Khaled LAOUITI

Sonia LOUATI

Meriem BELKHIRIA

Chiraz ARFAOUI

Hatem AMMAR

Le reste des tâches sera réparti lors de la première réunion du nouveau bureau.

La presse en a parlé: Le ManagerFemmes MaghrébinesBusinessNewsTunisie Numérique Tuniscope

mouna-chaieb-journal-le-temps

Journal Le Temps du 6 octobre 2020, page 4.

ftav-tunis

La FTAV condamne fermement la séquestration de 25 bus d’une agence de voyages privée

La Fédération tunisienne des agences de voyages et de tourisme (FTAV) condamne avec la plus grande fermeté l’action de séquestration de 25 bus appartenant à une grande agence de voyages adhérente à la FTAV qui emploie plusieurs centaines de personnes commise par les employés de la société régionale de transport de Sfax au niveau de la délégation de Skhira sur une route isolée menant au Groupe chimique tunisien.

Ce blocage a été réalisé par une cinquantaine d’individus qui ont fait usage de 45 bus de la dite société régionale pour parvenir à leur fin.

L’objectif de cet acte est d’intimider cette agence de voyages qui vient de remporter un appel d’offres public de transport par bus pour une période de 3 ans pour le compte du Groupe chimique tunisien et auquel ont participé plusieurs soumissionnaires y compris la société de transport régional de Sfax.

En conséquence, la FTAV déplore vivement ce type de comportement anarchique et exprime son inquiétude face au silence des autorités régionales et nationales et face à la séquestration des chauffeurs de l’agence de voyages qui viennent de passer 3 nuits au sein de leurs bus en dépit de la décision de justice qui a ordonné la libération du matériel roulant et des chauffeurs mais qui n’a pas été suivie d’application.

Les agitations dans la mise en œuvre des contrats entre les professionnels et l’Etat sont de nature à perturber les efforts déployés au cours de la dernière période avec le partenaire social pour la préservation des emplois et des entreprises, d’autant que les employés des agences de voyages sont eux-mêmes adhérents au sein de ce même partenaire et le représentent lors des négociations sociales.

La FTAV exprime par ailleurs sa crainte concernant les conséquences que pourrait avoir cet acte de séquestration et de voir les chauffeurs et les bus exposés aux risques.

De plus, la privation de l’agence de voyages des ressources financières légitimes provenant de ce marché public l’empêchera de pouvoir s’acquitter des salaires de ses employés, particulièrement durant la période actuelle très difficile que traverse le secteur touristique marqué par l’arrêt de ses activités.

Elle en appelle par conséquent aux autorités, et particulièrement aux ministres du Tourisme et de l’Intérieur, à mettre un terme immédiat à cette séquestration illégale et à la protection de l’agence de voyages pour la préservation de ses droits légaux obtenus après avoir été déclarée adjudicataire de l’appel d’offres sous la tutelle de l’Etat.

الجامعة التونسية لوكالات الأسفار تستنكر احتجاز 25 حافلة في صفاقس

‎تعرب الجامعة التونسية لوكالات الأسفار والسياحة عن شديد استنكارها لقيام اعوان الشركة الجهوية للنقل بصفاقس باحتجاز 25 حافلة تابعة لإحدى اكبر واعرق وكالات الاسفار التونسية المنخرطة بالجامعة والتي تشغل مئات العمال وذلك على مستوى طريق نائى غير آهل بالسكان يؤدى في اخره الى المجمع الكيميائي بمعتمدية الصخيرة من ولاية صفاقس و ذلك لاكثر من اربعة ايام محاصرين بأكثر من 45 حافلة و اكثر من 50 شخص تابعين  للشركة الجهوية  للنقل بصفاقس في محاولة لترهيب الشركة وافتكاك عقدها القانوني مع المجمع الكيميائي بصفاقس والذي تحصلت عليه بعد طلب عروض قانوني شاركت فيه عديد الشركات ومنها الشركة الجهوية للنقل بصفاقس تحت إشراف الدولة

‎ان الجامعة التونسية لوكالات الاسفار والسياحة تندد بشدة بهذه الممارسات الفوضوية وتعبر عن قلقها من صمت السلط الجهوية والوطنية وعدم قيامها باطلاق سراح الحافلات والسواق المحتجزين الذين قضوا الثلاث ليالي بحافلاتهم  بالرغم من الاذون المتحصلة عليها الوكالة من السلطات القضائية لتحرير وسائل النقل والسواق من الاحتجاز الغير قانوني والتى بقيت الى الآن دون تنفيذ.

‎كما تؤكد الجامعة ان تعطيل تنفيذ العقود بين المهنيين والدولة من شانه ان يعرقل المجهودات المبذولة في المدة الاخيرة مع الشريك الاجتماعي للمحافظة على مواطن الشغل وديمومة المؤسسات خصوصا وان عمال وكالات الاسفار منخرطون لدى الشريك الاجتماعي ويمثلهم في المفاوضات الاجتماعية.

‎و تخشى الجامعة من عواقب هذا الاحتجاز على وكالة الاسفار و امكانية تعريض سواقها و حافلاتها الى الخطر و خاصة حرمانها من مواردها المالية التى ستساعدها على خلاص عمالها خاصة في هذا الظرف الصعب الذي يعيشه القطاع السياحي من انعدام الموارد وتوقف النشاط، مع العلم وان هذه الوكالة قد قامت بتشريك عديد الوكالات في تنفيذ عقدها هذا بكراء حافلاتها لمدة ثلاث سنوات. و تطلب من السلطات و خاصة وزيري السياحة و الداخلية التدخل الفوري لانهاء هذا الاحتجاز الغير القانوني و حماية حق وكالة الاسفار في نقل حرفاءها الذي يكفله لها القانون من خلال تطبيقها لعقدها القانوني مع المجمع الكيميائي تبعا لفوزها بطلب العروض المنضوي تحت اشراف الدول

La presse en parle:

Destination Tunisie.infoUnivers News BusinessNews KapitalisEspace ManagerKapitalis version arabeTuniscopeTourisme InfoRadio Jawhara FMEl Quotidien

rating-PBR-tunis

PBR Rating publie sa note macroéconomique et ses perspectives de croissance pour la Tunisie

Dans le cadre de ses travaux d’études et d’analyse des données macroéconomiques et des performances sectorielles de l’économie tunisienne, l’agence de notation nationale PBR Rating a établi ses prévisions pour un ensemble de marqueurs économiques, notamment la croissance, le déficit budgétaire et l’endettement de l’Etat au titre de l’année 2020 pour conclure à une série de réformes structurelles qui devraient soutenir un nouveau cycle de relance économique.

La présentation officielle de ces travaux a eu lieu le mardi 29 septembre 2020, au siège de l’Association Tunisienne des Banques et des Etablissements Financiers (APTBEF), devant un parterre de financiers et d’économistes de premier rang, issus des institutions bancaires et financières de la place.

Il ressort des conclusions du rapport que l’économie tunisienne souffre de difficultés macroéconomiques structurelles, aggravées par l’impact de la crise sanitaire. Le rythme de croissance sur la décennie 2011-2020 n’a pas permis au pays de résoudre ses problèmes économiques et sociaux qui risquent de fragiliser sa stabilité.

Le rapport a mis également en exergue pour l’exercice 2020 deux scénarios de croissance sur la base d’un ensemble de paramètres incluant notamment les efforts de relance de l’Etat, la résilience des acteurs locaux, les hypothèses de variation des prix des matières premières et l’évolution de la demande externe.

Dans un premier scénario optimiste, le taux de croissance de l’économie tunisienne devrait se situer à -9,6%, les besoins de financement de l’Etat s’élèveraient à 12 082 millions de dinars pour engendrer un déficit budgétaire de 7% avec un taux d’endettement de 85,4% du PIB, alors que le taux de chômage s’élèverait à 17,1%.

Dans un second scénario moins optimiste, la croissance se creuserait pour se situer à -12,36%, le déficit budgétaire s’aggraverait pour atteindre 8%, avec un taux d’endettement de 88,4% du PIB et enfin un taux de chômage de 19,9%.

 Depuis 2010, le mode de production s’oriente progressivement vers les services non marchands, accompagné d’une revalorisation inédite des salaires de la fonction publique, lesquels ont totalisé 107 milliards de dinars sur la période 2011-2019. Cette tendance a mis le budget de l’Etat sous pression et la marge de manœuvre des autorités s’est affaiblie en raison de la crise économique et sociale, aggravée par la pandémie.

Pour faire face à l’augmentation de ses dépenses, l’Etat a été amené à accroître les recettes fiscales, qui ont progressé dans une moyenne d’environ 10% sur la période 2011-2019. Cela s’est effectué par une pression fiscale grandissante sur les acteurs du secteur formel. Toutefois, ces ressources n’ont pas bénéficié de manière proportionnelle aux dépenses inscrites dans le Titre II du budget.

Pour combler son déficit, l’Etat a fait un appel excessif à l’endettement, notamment extérieur. La hausse du déficit courant, conjuguée à la baisse du dinar, a accentué ces recours. Le marché interne de la dette a été également sollicité, réduisant les possibilités de financement pour le secteur privé.

Sur le plan sectoriel, la seule branche économique qui présente aujourd’hui quelques signes de résilience est l’agriculture et la pêche (avec une croissance annuelle moyenne de 10,9% sur la période 2011-2019), grâce notamment aux performances notables de l’huile d’olive et des dattes. Durant le confinement général, le secteur a fait preuve d’une certaine maîtrise, avec des chaînes de valeurs largement opérationnelles. Il demeure le seul secteur à afficher une croissance positive durant les deux premiers trimestres 2020, respectivement de 7,1% et 3,6%.

Cette résilience a manqué aux industries manufacturières (-27% au deuxième trimestre 2020), où des branches comme le textile, habillement et cuirs (-42% au deuxième trimestre) et les matériaux de construction, céramique et verre (-38,4% au deuxième trimestre) ont payé le prix de leur forte exposition à la demande des marchés extérieurs et à leur faible valeur ajoutée sur la chaine mondiale. Il en est de même pour les industries non manufacturières (-20,8% au deuxième trimestre) en raison de la baisse conséquente des activités extractives, sous le poids des contestations sociales continues dans les zones de production.

Les services marchands traversent également une période difficile, notamment le tourisme (-77,5% au deuxième trimestre) et le transport (-51,4% au deuxième trimestre). Ce dernier, assuré essentiellement par des entreprises publiques en difficulté, coûte au pays des points précieux de croissance à travers notamment des performances logistiques quasi rédhibitoires pour le développement du commerce extérieur et des IDE.

Le pays a besoin de réformes structurelles urgentes, à commencer en particulier par la restructuration et l’assainissement des entreprises publiques et la modernisation de l’administration. L’intégration de l’économie informelle et la mise à niveau du système fiscal sont également des urgences pour améliorer la situation des finances publiques et réduire la pression fiscale sur les agents économiques. L’Etat tunisien doit veiller à ce que la production pétrolière et minière reprenne et investir dans les énergies renouvelables pour alléger le déficit commercial. Des incitations devraient être consacrées pour améliorer davantage la contribution du secteur agricole à la croissance de l’économie. Des investissements massifs en technologies s’imposent pour remédier à la baisse de performance à l’export des industries manufacturières à faible valeur ajoutée. Pour ce faire, il convient de réduire l’effet d’exclusion du financement du secteur privé auprès des banques, dont les liquidités sont absorbées par les besoins de financement de l’Etat. Quant à l’inflation, son origine n’est pas uniquement monétaire pour induire à un durcissement des taux d’intérêt du marché, mais sa maîtrise doit passer également par un contrôle étroit des circuits de distribution.

Il demeure entendu que la mise en place de ces réformes réclame un climat politique et social stable et serein.

 A PROPOS DE PBR RATING :

Agence de notation financière nationale, parrainée notamment par l’Association Professionnelle Tunisienne des Banques et des Etablissements Financiers et l’Ordre des Experts Comptables de Tunisie, PBR Rating a été inaugurée en mai 2018m par le ministre des Finances. L’agence a pour vocation le déploiement d’un ensemble de solutions de notations financières ainsi que la publication de recherches et d’analyses économiques, contribuant ainsi à l’efficience de l’information financière pour l’ensemble des intervenants économiques sur le marché tunisien.

La presse en parle : Il BoursaWebdoWebmanagercenterChallenge BusinessNews

 

 

tunisair-express-avion-atr-72

Tunisair Express reprend ses vols sur Tozeur à compter du 1er octobre

La compagnie Tunisair Express annonce la reprise de sa desserte de Tozeur à compter du 1er octobre 2020. Cette reprise intervient suite à l’achèvement des travaux de l’aéroport international de Tozeur-Nefta et sa réouverture au trafic aérien.

Les vols de Tunisair Express seront opérés à raison de deux fréquences hebdomadaires les jeudis et dimanches et seront assurés par ses tout-nouveaux appareils.

La programmation de ces vols intervient dans le cadre de la mission de Tunisair Express de désenclavement des régions, de même qu’elle s’inscrit dans sa démarche habituelle de soutien indéfectible au secteur touristique et notamment au tourisme saharien dans la région du sud-ouest.

Le choix des jeudis et dimanches en tant que jours d’opération des vols est dicté par les attentes commerciales des tour-opérateurs internationaux et des agences de  voyages locales, particulièrement durant la haute saison touristique qui s’étend dans cette région entre l’automne et le printemps.

Les vols permettront également aux résidents locaux et aux opérateurs économiques de la région de pouvoir joindre la capitale avec plus de facilités.

La flotte de Tunisair Express est actuellement composée d’avions de type ATR 72-600 équipés de turbopropulseurs de dernière génération entrés en exploitation au cours du dernier trimestre 2019. Ceux-ci offrent des conditions de confort optimales grâce la configuration de leur cabine à la pointe de la modernité, à leurs sièges de 45 cm de large ainsi qu’à leurs espaces de rangement de bagages plus spacieux.

Tunisair Express rappelle à ses aimables passagers la nécessaire application stricte du protocole sanitaire en vigueur durant toute la phase du voyage et notamment le port obligatoire du masque conformément aux réglementations actuelles dans le souci de protéger ses voyageurs ainsi que son personnel navigant et au sol.

Les médias en parlent: Destination Tunisie.infoalchourouk on lineRadio Shems FML’Economiste Maghrébin

journal-assabah-tunisie

Article dans le journal Assabah du 29 septembre 2020 en page 2.

article-tunis-hebdo

Article dans le journal Tunis Hebdo du 5 octobre 2020.

atl-leasing-tunis

L’ATL clôture son emprunt obligataire de 40 MD en un temps record 

La société ATL Leasing annonce qu’elle vient de clôturer, avec succès, un emprunt faisant appel public à l’épargne de 40 MD dans la même journée de son ouverture.

Cet emprunt est destiné à accompagner le programme de mise en force de la société pour le restant de l’année 2020.

« Cette opération, clôturée en un temps record, dans une conjoncture économique difficile, est le signe d’une confiance sans faille des investisseurs dans notre compagnie », a déclaré à cette occasion M. Zouhaier TAMBOURA, nouveau Directeur Général d’ATL Leasing. « Nous tenons à remercier ceux qui ont participé à la réussite de cette opération pour la confiance placée en notre société » a-t-il ajouté.

Le Directeur Général a ajouté que cet emprunt obligataire vient s’ajouter à plusieurs crédits octroyés par des bailleurs de fonds étrangers tels que la KFW, PROPARCO et SANAD, ce qui confirme la solidité et la solvabilité de l’ATL tant à l’échelle nationale qu’internationale.

Au cours des mois de juin, juillet et août 2020, ATL Leasing a enregistré une croissance de ses activités de 40% par rapport à la période correspondante de l’année 2019.

Aussi, le management affirme que les résultats de l’année en cours s’annoncent en nette hausse par rapport à l’exercice 2019 et en dépassement par rapport au business-plan établi.

Cette performance est le fruit de la nouvelle politique commerciale mise en place par l’arrivée de la nouvelle équipe dirigeante à la tête de la société.

Une communication financière est prévue dans les jours à venir durant laquelle les performances et les perspectives d’avenir de l’ATL seront dévoilés.

La presse en parle:

L’Economiste MaghrébinKapitalisEntreprisesEspace ManagerTustexGnet News – Monde News –Il Boursa 

journal-tunis-hebdo

Journal Tunis Hebod, édition du 21 septembre 2020.

le-quotidien-journal-tunisie

Journal Le Quotidien.

le-manager-magazine-tunise

Magazine Le Manager, édition octobre 2020

msb-tunis-agence-pr

L’artiste El Seed à la cérémonie de remise des diplômes de la MSB

La MSB, école de commerce de la South Mediterranean University (SMU), première université anglophone en Tunisie, vient d’organiser sa cérémonie annuelle de remise des diplômes aux 172 étudiants de la promotion 2020 de son programme de Licence en Management.

Pr Mahmoud Triki, Président-Fondateur de la SMU, a félicité à cette occasion tous les étudiants ayant achevé leur cursus universitaire, saluant « leur assiduité et leur engagement durant cette dernière année universitaire particulière ».

triki-mahmoud-msb

Pr Mahmoud Triki.

Comme durant chaque cérémonie de la SMU, une personnalité vient partager avec les lauréats son expérience avec les étudiants et leur prodiguer certains conseils pour leur futur. Cette année, Faouzi Khlifi, plus connu sous son nom d’artiste El Seed, était l’invité d’honneur de l’événement. Auteur de « calligraffitis », mélangeant la calligraphie arabe et le graffiti, avec des œuvres réalisées aux quatre coins du monde, il a partagé avec les étudiants l’importance de vivre sa passion, indiquant que la prise de risque et la détermination étaient les clés du succès. El Seed, connu pour son militantisme en faveur du vivre en paix, a également rappelé l’importance de servir sa communauté afin de contribuer à un monde meilleur.

el-seed-ceremonie-msb

L’artiste El Seed durant son intervention à la cérémonie de la MSB.

Pôle d’excellence académique anglophone en Tunisie

Au cours des dernières années, la SMU s’est incontestablement imposée comme l’une des vitrines du savoir-faire éducatif tunisien, reposant sur une qualité de formation devenue une référence académique dans tout le bassin méditerranéen et en Afrique, attirant des étudiants d’une quarantaine de nationalités différentes et s’appuyant sur un cadre enseignant hautement qualifié et titulaires de doctorats d’universités nord-américaines et européennes.

La SMU se présente aujourd’hui comme l’unique Université en Tunisie et la 3ème en Afrique à disposer de l’affiliation du Chartered Financial Analyst CFA, et aussi la seule en Tunisie à bénéficier du programme de Licence en Management internationalement accrédité par l’EPAS (European Programs Accreditation System). Elle se distingue aussi par son programme d’Executive MBA, unique en Tunisie avec son appartenance au glorieux et exclusif Top 10 des universités en Afrique et au Moyen-Orient internationalement accrédités par AMBA, Londres.

La SMU dispose d’une infrastructure et de laboratoires à la pointe de la technologie et repose sur un vaste réseau de partenaires académiques en Amérique du Nord et en Europe permettant aux étudiants des expériences à l’international et/ou de poursuivre leurs études à l’étranger.

Les médias en ont parlé: Il BoursaDirect InfoEspace ManagerEntreprisesRéalités online

 

partenariat-communique-presse

Mise en place d’un partenariat financier entre le Groupe Scolaire René Descartes et Banque Zitouna

Le Groupe Scolaire René Descartes (GSRD) et Banque Zitouna viennent de signer une convention-cadre innovante qui s’inscrit dans le cadre du développement de la collaboration stratégique existant entre les deux parties.

Ce partenariat porte sur un produit financier permettant aux parents des élèves inscrits dans l’un des différents établissements du GSRD à Tunis de pouvoir disposer d’une solution de financement des frais de scolarité de leur(s) enfant(s) pour l’année scolaire 2020-2021.

« Dans le contexte de crise lié au Covid-19, la situation financière de nombreux foyers ayant été affectée, nous avons par conséquent déployé, avec notre partenaire historique Banque Zitouna, cette nouvelle formule de financement pour accompagner la scolarité de ceux qui ont fait le choix de l’excellence en leur permettant d’assurer la continuité pédagogique de leur(s) enfant(s) au sein de notre Groupe en toute sérénité » a déclaré Mme Dhouha Sellaoui, Président-Directeur général du GSRD.

Ce support financier commercialisé par Banque Zitouna dispose de plusieurs avantages dans la mesure où il permettra aux parents de régler les frais de scolarité avec des échéances de remboursement fixes étalées pouvant aller jusqu’à trois ans avec des conditions avantageuses. Cette solution profitera aussi bien aux parents des élèves déjà inscrits qu’à ceux des nouveaux élèves ayant passé avec succès le cap du concours d’entrée.

De son côté, M. Nabil Madani, Directeur Général de Banque Zitouna, a commenté : « Suite aux répercussions économiques consécutives à la situation sanitaire provoquée par le Coronavirus, notre banque soutient les entreprises mais aussi les personnes physiques et les ménages pour les aider à surmonter le cap actuel à travers des produits allant de pair avec les besoins des parents. Avec le GSRD, nous avons travaillé sur cette offre qui constituera un support de taille pour les clients avec un champ de vision qui pourra être élargi ».

Lors de la cérémonie de signature, les deux parties se sont félicitées de cette nouvelle étape dans le partenariat historique qui lie le Groupe Scolaire René Descartes et Banque Zitouna à travers ce produit structuré qui existe déjà aux Etats-Unis et en Europe et qui fait son entrée en Tunisie à quelques semaines de la nouvelle rentrée scolaire dans un contexte marqué par un pouvoir d’achat des ménages en forte baisse à la lumière de la problématique économique actuelle.

Dans une approche globale et évolutive, les deux parties ont également entamé des discussions pour élargir le champ du partenariat  afin accompagner de plus près d’autres besoins ressentis auprès des parents des élèves.

A propos du GSRD

Le Groupe Scolaire René Descartes est un groupe d’établissements d’enseignement privé des programmes français en Tunisie, homologué par l’AEFE (Agence pour l’enseignement français à l’étranger). Cette homologation garantit la conformité des programmes enseignés et des pratiques pédagogiques. Créé il y a 28 ans, il accueille plus de 2500 élèves sur ses différents sites d’Ennasr 2 et des Berges du Lac 2 à Tunis.

L’établissement a fondé son approche, dès le départ, sur des valeurs d’excellence et de rigueur  dans le cadre d’un parcours global matérialisé par le slogan: « Plus qu’une école, un projet de vie ».

A propos de Banque Zitouna

Banque Zitouna a été créée en octobre 2009 et est entrée en activité en mai 2010. C’est une banque commerciale universelle qui obéit aux textes régissant l’activité bancaire en Tunisie. Banque Zitouna se veut Banque Citoyenne à forte responsabilité sociale ayant une grande volonté à contribuer à l’expansion économique du pays, offrant aux particuliers, professionnels et entreprises une gamme innovante de produits et services conformes aux principes de la finance islamique. Banque Zitouna, dans sa nouvelle stratégie 20-24, après l’arrivée du nouvel acquéreur Majda Tunisie en 2019 : être la Première Banque en Tunisie, et être un Acteur majeur de la Finance Islamique dans la région Europe et Afrique Francophone.

assurances-presse-tunisie

Assurances BIAT renouvelle son parrainage de l’événement Ultra Mirage El Djerid

Assurances BIAT annonce aujourd’hui le renouvellement de son soutien à l’événement à caractère sportif et touristique Ultra Mirage El Djerid dont la 4e édition aura lieu le 3 octobre prochain sur le site de Ong Jmel dans le gouvernorat de Tozeur.

Une cérémonie s’est déroulée aujourd’hui à Tunis au cours de laquelle Mme Nejla Moalla Harrouch, Directrice générale d’Assurances BIAT, et M. Amir Ben Gacem, directeur de la course Ultra Mirage, ont signé un protocole d’accord en vertu duquel Assurances BIAT renouvelle son parrainage de l’événement en devenant une nouvelle fois le principal partenaire ainsi que l’assureur de cette compétition sportive.

« Assurances BIAT partage avec l’Ultra Mirage El Djerid plusieurs valeurs qui sont le défi, l’ambition, la solidarité et le dépassement de soi ; c’est pour ces raisons que depuis 2017, nous soutenons cette manifestation qui est organisée par des Tunisiens » a déclaré Mme Moalla Harrouch lors de la cérémonie, ajoutant : « c’est une compétition sportive de haut niveau, qui implique également la jeunesse et le sud et qui permet de mettre en valeur la Tunisie, et cette année, le défi sera encore plus grand puisque l’organisation se déroulera dans un contexte marqué par le Covid ».

De son côté, M. Amir Ben Gacem a rappelé l’intérêt international envers cet événement touristique et sportif qui est démontré par le nombre croissant des athlètes nationaux et étrangers. En effet, après une croissance à deux chiffres, 300 participants sont attendus pour cette année, provenant de plus de 25 pays différents.

L’année 2020 verra l’addition d’un autre trail du désert d’une distance de 50 km, s’ajoutant à la course mythique des 100 km. Les deux courses auront lieu au même moment.

Pour faire face aux risques sanitaires du Covid-19, l’organisation a annoncé avoir mis en place un protocole anti-virus innovant et strict pour assurer la sécurité de tous les participants: athlètes, bénévoles, visiteurs, médias et VIP. Ces mesures sont devenues aujourd’hui des directives recommandées par les plus grandes instances mondiales dans le domaine de l’Ultra Trail.

Les organisateurs de l’Ultra Mirage El Djerid soulignent que l’événement est beaucoup plus qu’une simple course dans le désert mais une entreprise solidaire portée par l’association « Ultra Marathon Tunisie » qui fait la promotion de valeurs nobles comme l’égalité hommes-femmes, le tourisme durable (premier signataire de la convention de Courmayeur), le respect total de l’écologie et de l’écosystème du désert, la promotion du sud tunisien, la valorisation des jeunes et le dépassement de soi parmi tant d’autres.

A propos d’Assurances BIAT :

Filiale de la BIAT (Banque Internationale Arabe de Tunisie), la première banque du pays, Assurances BIAT, créée en 2002, bénéficie des synergies avec sa maison mère et les différentes filiales financières de celle-ci. Forte du savoir-faire et de la compétence de ses équipes, Assurances BIAT entend jouer un rôle de premier plan sur le marché de l’assurance et se positionne parmi les leaders de la bancassurance en Tunisie  Assurances BIAT  accompagne ses clients particuliers, professionnels et entreprises à chaque étape de leur vie et de leur développement en leur offrant des solutions adaptées à leurs besoins et des prestations de qualité. La compagnie met à leur disposition une offre complète de produits et de services d’assurances vie, de prévoyance, de santé et d’assurances dommages. Assurances BIAT s’engage à maintenir un service d’excellence et à construire une relation de confiance et dans la durée avec chaque client.

Quelques retombées médias:

L’événement touristico-sportif Ultra-Mirage El Djerid confirmé pour octobre

Assurances BIAT renouvelle son parrainage de l’événement Ultra Mirage El Djerid

Assurances BIAT a annoncé le renouvellement de son soutien à l’événement « Ultra Mirage El Djerid »

 

france-air-PR-tunisie

Air France : reprise progressive des vols cet été au départ de la Tunisie

Depuis le 1er juillet 2020, reprise des vols au départ de Tunis vers Paris-Charles de Gaulle. Ouverture de la ligne Djerba – Paris-Charles de Gaulle à partir du 14 juillet 2020.

Cet été, Air France est plus que jamais aux côtés de ses clients et met tout en œuvre pour garantir la santé et la sécurité de ses clients et de ses personnels. Depuis le 11 mai 2020, le port du masque chirurgical est obligatoire sur l’ensemble des vols assurés par Air France et des contrôles de température sont assurés avant l’embarquement.

Air France opèrera à partir du 1er juillet et jusqu’à fin octobre, 3 vols par jour au départ de Tunis vers Paris-Charles de Gaulle, l’Europe et quelques liaisons intercontinentales.

Djerba – Paris Charles de Gaulle : Jusqu’à 4 vols par semaine à partir du 14 Juillet 2020 jusqu’au 30 Août 2020.

Les vols seront assurés en Airbus A320 et pour la première fois en Tunisie en Airbus A330.

Air France entend offrir une nouvelle expérience à bord de ses Airbus A330 : 36 sièges en Business, 21 sièges en Premium Economy et 167 sièges en Economy.

Les sièges en Premium Economy seront proposés en option « Siège plus » moyennant l’équivalent de 20 €. Une vraie occasion pour nos clients qui peuvent profiter des sièges de la cabine Premium qui offre plus d’espace pour les jambes.

Par ailleurs, sur les vols Air France inférieurs à 2h30, nous reprenons notre service de boissons et sur nos vols de plus de 2h30, une offre de restauration est de nouveau proposée.

A mesure que la situation évoluera, Air France continuera à faire évoluer son service pour offrir à ses clients la meilleure expérience dans des conditions sanitaires optimales.

Nos vols sont d’ores et déjà disponibles à la vente via le site airfrance.tn et en agences de voyages.

Contact presse: agence MARKEDIA – dt@markedia.com.tn

Notre meilleure retombée presse chez nos médias partenaires: 

Air France atterrit à Djerba et a droit à un « Water Salute » pour son premier vol